27   309
20   292
44   409
31   384
47   324
18   343
23   604
29   255
23   221
37   325

15 jours dans le Yucatan au Mexique

15 jours dans le Yucatan au Mexique

Hola chicas ! Je reviens avec un article voyage pour vous parler du Mexique ! C’est la 4ème fois que je me rends dans la péninsule du Yucatan en l’espace de 10 ans, je commence à connaître la région, je me suis dit qu’un article sur le blog pourrait vous intéresser, surtout en cette période si vous comptez passer quelques jours au soleil, là bas c’est la haute saison :)

Playa Del Carmen : the new Cancun ?

Playa Del Carmen à moins d’une heure de l’aéroport de Cancun, était le point de départ de notre séjour. Tout d’abord sachez que le petit village de pêcheurs nommé Playa Del Carmen que j’ai connu autrefois (il y a 10 ans) a énormément changé : de nombreuses boutiques et centre commerciaux ont remplacé les édifices typiques colorés de style mexicains, la Quinta (l’avenue principale) est noire de monde, la plage est surpeuplée et la couleur de l’eau marronnée à cause de la pollution… Ce n’est pas tout, les prix aussi ont augmenté avec le tourisme de masse. Bref, ils en ont fait un mini Cancun, étouffant et dépourvu de tout son charme initial. Après s’être reposées du vol, nous avons pliées bagages pour descendre à une heure de là…

Bye bye Playa Del Carmen, direction Tulum !

Où dormir à Playa Del Carmen ?

Si toutefois vous souhaitez vraiment y passer la nuit, voici une bonne adresse au prix abordable : hôtel “Bosque Caribe”. Les chambres sont ultra basiques, mais le patio luxuriant est magnifique, quant au petit déjeuner c’est le meilleur que nous avons eu du séjour ! Environ 50€ la chambre double, petit déjeuner inclus.

Tulum, la bohème

Tulum est le spot bobo ultra chill, loin de l’agitation de Cancun et Playa Del Carmen. La plage est l’une des plus belles au monde, c’est presque un rituel je dirais de déguster sa pina colada sur une balancoire face à la mer en admirant la nuit tomber et le ciel se teinter de rose. Ici, on se déplace surtout à vélo, il y a de nombreuses pistes cyclables, c’est super agréable. La ville et ses ruines sont protégées, beaucoup d’établissements sont branchés développement durable, commerce équitable, vegan, etc… L’ambiance est zen et bobo, j’ai même vu des gens marcher pieds nus dans le village, Tulum porte bien son surnom “la bohème”.

Où se baigner à Tulum ? Comment aller à la plage “El Paraiso” ?

La plage de Tulum “El Paraiso” était dans mes souvenirs une des plages les plus paradisiaques que j’ai jamais vu, ce n’est pas par hasard si J.Lo l’a choisi pour réaliser son clip “i’m into you” ! Je dis “était”, car Tulum a aussi un peu souffert du tourisme de masse, mais moins que Playa Del Carmen. La première fois que j’y suis allée il y avait un minuscule club de plage “El Paraiso” avec quelques transats et lits ronds éparpillés parmi les cocotiers sur un fond de musique lounge et électro branchée, une dizaine de personnes maximum sur la plage. On pouvait s’y poser en échange de consommer un minimum dans le bar, et les nachos guacamole étaient délicieuses ! Aujourd’hui le petit club de plage est 10 fois plus grand, et tous les beds occupés (et payants en plus des conso). La plage n’en reste pas moins magnifique et très appréciable avec son sable blanc d’une finesse incomparable et ses eaux turquoises. Cela me fait juste un petit pincement au cœur en repensant aux fois où j’ai pu y aller et avoir la sensation d’être seule au monde sur cette grande plage…

Accès à la plage “El Paraiso” : une fois devant les ruines de Tulum vous longez la route bordée d’arbres pendant 5 minutes (en vélo, à pied je ne sais pas, peut être 15 minutes !), il y a plusieurs entrées menant à la plage, la 3ème est la bonne ! Les entrées précédentes sont soit réservées à des hôtels et restaurants, ou bien la police vous demandera de payer pour stationner votre vélo… A la 3ème entrée, personne ne vous demandera rien. Accrochez votre vélo à un arbuste ou près de la plage sur le grillage.

Autre beach spot : la plage “Cataluna” entre les hôtels chics Azulik et Catalina, qui est peu fréquentée et très agréable. Vous pouvez louer un bed au club de plage “Mi Vida”, en gros vous pouvez profiter du transat et parasol si vous consommer pour au moins 300 pesos par personne. Top si vous prévoyez d’y déjeuner le midi, c’est comme si que le bed vous était offert. Je n’ai pas de photo mais il y a des vidéos dans ma storie à la une “Mexique” sur Instagram, c’est vraiment un coin à visiter.

Où dormir à Tulum ?

J’ai déniché le spot de rêve à Tulum : l’auberge all inclusive “Lucky Travelers Hostel” ! Je m’explique : c’est une auberge pas comme les autres, pourquoi ? Elle est all inclusive, ce qui signifie que que la nourriture est à volonté (commande à la carte, et grands choix de plats, y compris vegan), le bar est à volonté (y compris l’alcool), la wifi et Netflix sont inclus (oui oui vous avez bien lu !), des vélos sont à dispositions gratuitement ! Que demandez de plus ? Une piscine et de l’animation le soir ? Oui ça aussi c’est au programme. Sérieusement c’est mon coup de cœur des vacances à 70€ la chambre double avec salle de bain privée, tout moderne, tout joliment décoré c’est un bon deal, ou 20€/personne en dortoir. Surtout que géographiquement l’auberge est située à 5 minutes des ruines, 10 minutes de la plage, et 10/15 minutes du village et de la gare (tout ceci en vélo).

Il y d’autres spots très cool avec des concepts originaux que nous avons repéré en se baladant en vélo. Bien sûr plus on s’approche de la plage, plus les prix flambent. Le rêve ultime c’est l’hôtel “Azulik” sur la mer dans lequel vont toutes les blogueuses si vous avez quelques centaines d’euros à dépenser :)

Où manger à Tulum ?

Pour manger je vous recommande d’aller au village car il n’y a rien de très bon près des ruines et sur la plage c’est hors de prix. Mon restaurant préféré dans lequel j’ai mangé 2 soirs de suite est le restaurant “Milagrito” (calle Centauro Sur) typiquement mexicain, il est super mignon, la nourriture est savoureuse, le service rapide, j’ai pris des tacos végétariens c’était délicieux et copieux ! Avec 2 plats, une guacamole et 2 bières, on a eu pour 500 pesos, ce qui est raisonnable.

Où sortir / boire un verre à Tulum ?

Le spot que je vais vous dévoiler est une véritable pépite : un roof top avec une piscine avec une vue de folie ! Le rooftop de l’hôtel “Aruma” est mon spot préféré pour finir la journée en beauté. Ambiance lounge et coucher de soleil avec vue sur tout le village (voir mes stories). Environ 50 pesos le cocktail.

Que faire à Tulum ?

Vous n’aurez que l’embarras du choix, entre détente à la plage, visite culturelles des ruines, ou baignade dans les parc naturels et cenotes aux alentours. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’on ne s’ennuie pas à Tulum.

  • Les ruines de Tulum : à couper le souffle ! La baignade est autorisée en bas, dans une eau turquoise, près de grands rochers, on adore. Prévoyez d’y aller à l’ouverture pour profiter du lieu et faire vos photos en toute tranquillité. Entrée du site : 80 pesos.
  • Les ruines de Coba : à moins d’une heure de Tulum, une pyramide Maya sur laquelle on peut grimper qui surplombe la forêt, magnifique ! Entrée du site : 70 pesos.
  • Les cenotes : qui n’a jamais rêvé de se rafraîchir dans une piscine naturelle d’eau claire dans une grotte ? La région possède de nombreux cenote, un phénomène naturel unique au monde ! Il y en a plein sur la route de Playa Del Carmen à Tulum. Entre 50 et 120 pesos l’entrée selon le cenote.
  • Le parc X’Caret et la réserve naturelle Sian Ka’an : je n’ai fait qu’X’Caret il y a plusieurs années et j’en garde de très bons souvenirs, la faune et la flore sont protégées, c’est appréciable. Il parait que Sian Ka’an est encore mieux.

Ruines de Tulum, magnifique même avec un ciel orageux

Vue sur la forêt depuis la pyramide de Coba, après avoir gravi les 120 marches !

Valladolid, la colorée

On se croirait dans un western quand on entre dans Valladolid : façades colorées, maisons coloniales, etc… Cette ville a un charme fou ! Située dans les terres, Valladolid est un spot stratégique si vous comptez visiter la pyramide de Chichen Itza et les cenotes de la régions.

Où dormir à Valladolid ?

Mon fave spot à Valladolid et celui dans lequel j’ai pris les photos de ma tenue de fête, est le patio de l’hôtel “La Aurora”. Un sublime hôtel colonial avec une piscine en plein milieu du patio et roof top avec jacuzzis, le pied ! Le petit déjeuner est d’ailleurs servi sur le toit. C’était vraiment agréable d’y séjourner, l’emplacement de l’hôtel est proche de la place principale et de la gare. Environ 40€ pour une chambre double (petit déjeuner en supplément). Calle 42 n°192, entre la 35 et 37.

Où manger à Valladolid ?

Il y a plein de restaurants à Valladolid, méfiez-vous de ceux sur la place centrale, trop touristiques et pas terribles… Si vous vous éloignez un peu du centre, à quelques pas il y a la jolie rue “Calzadas de Los Frailes” avec de bonnes adresses food. Testés et approuvés : le restaurant “La Calzada” avec son rooftop au n°208, un café adorable pour déjeuner le “Tresvanbien” au n°216, ou encore un restaurant avec une ambiance salsa caliente le soir le “Woods Chaman” au n° 212.

Que faire à Valladolid ?

Si vous pensiez vous ennuyer à Valladolid, détrompez-vous ! Cette petite ville regorge de surprises…

  • Cenote Zaci : un cenote en plein cœur de la ville, à 3 blocs du parc (calle 36, entre la 39 et 37) ! Ce cenote est quasiment à ciel ouvert, avec un plongeoir de 7 mètres en prime ! Entrée : 30 pesos.
  • Cenote Suytun : le plus beau cenote jamais vu ! Un lieu spectaculaire riche en énergie.. Je vous conseille d’y aller vers midi quand le soleil est au plus haut pour avoir un puit de lumière magnifique. Entrée : 70 pesos.
  • Cenotes Dzitnup : X’keken et Samula : le cenote X’keken est l’un des plus beau de la région et se distingue par ses longues stalagtites ! Vous pourrez explorer les grottes et même rencontrer de petites chauves-souris ! Les guides sont vraiment super, je vous recommande de tenter l’expérience en fin de journée pour éviter le monde (il ferme à 19h). A côté le cenote Samula, que je n’ai pas eu le temps de faire. Entrée : 80 pesos.
  • Chichen Itza : vous ne serez qu’à 50 minutes du célèbre site maya, une des merveilles du monde ! Des bus ADO y vont toutes les heures, mais je vous conseille de prendre le premier bus pour arriver avant tout le monde et apprécier le spectacle :)
  • L’histoire de Valladolid projetée sur la cathédrale du parc San Bernadino : un spectacle sur l’histoire de la ville de 20 minutes, en espagnol, puis en anglais. C’est le même spectacle qu’à Chichen Itza, sauf qu’il est gratuit :) Chaque week end à 20h. L’office du tourisme sur la place centrale pourra vous donner tous les détails.
  • Visiter le Zocalo et son parc : au centre de la ville, il y a souvent des animations, un grand parc et une belle église.
  • Aller au marché municipal : pour faire son shopping ! Calle 32 et 37, près du cenote Zaci.
  • Faire un shooting devant les maisons colorées : il y en a de toutes les couleurs et pour tous les goûts ! Mes préférées sont les murs oranges, et vous ?

Cenote Suytun

Cenote X’Keken

Cenote Zaci

Isla Mujeres, eaux turquoise et sable blanc

Si votre but ultime des vacances est détente, calme et farniente, alors foncez à Isla Mujeres ! À seulement 17 minutes en ferrie depuis le port de Cancun se trouve ce joyaux des caraïbes. Nous avons beaucoup hésité entre Isla Mujeres, Cozumel (trop bétonné, touristique) et Holbox (sargasses à ce moment-là), et nous n’avons pas été déçues. Cette petite île est de toute beauté, avec sa Playa Norte à couper le souffle !

Où dormir à Isla Mujeres ?

Les prix sont assez élevés, surtout si vous réservez à la dernière minute. Nous avons trouvé un nid plutôt sympa, l’hôtel “Isleno” proche de Playa Norte, de l’avenue principale et du port. je vous recommande vivement de loger dans cette zone là, vous serez proche de tout. Environ 50€ la chambre double, le petit déjeuner est en supplément.

Où manger à Isla Mujeres ?

La rue principale Miguel Hidalgo est pleine de restaurants branchés, qui ont une carte plus alléchante les uns que les autres. En revanche, les prix ne font pas envie du tout ! C’est même bien plus cher que partout dans le Yucatan ! Du coup, nous nous sommes éloignées et sur l’avenue Guerrero en allant vers la mer nous avons trouvé quelques pépites. Le restaurant “Ruben’s” ne paie pas de mine, mais qu’est ce que c’est bon, d’ailleurs, ce n’est pas par hasard qu’il est toujours plein ! Ils servent une cuisine mexicaine délicieuse, avec un service impeccable et ce à petit prix (90 pesos le filet de poisson), je prenais souvent à emporter pour me poser sur la plage. Autre belle découverte : le restaurant “Amar Cocina Peruana”, un nouveau restaurant à la déco plus soignée qui propose une cuisine fusion d’inspiration péruvienne (délicieux ceviche). Chaque plat est à 55 pesos, bien que ce soit de petites quantités, ça reste un super rapport qualité/prix ! Enfin, n’oubliez pas de déguster “una marquesita”, la crêpe Yucathèque croustillante, un délice !

Burito vegetariano chez Ruben’s

Où boire un verre sur la plage ?

Notre spot préféré est le “Green Demon” pour se poser boire une bière ou une margarita glacée accompagnée de délicieux nachos et guacamole, rien de d’y repenser ça me fait saliver !

Avec mon sac shoppé dans une petite boutique du coin

Que faire à Isla Mujeres ?

  • Farniente à Playa Norte : c’est l’une des raisons pour laquelle on se rend à Isla Mujeres, quel bonheur de ne rien faire sur cette magnifique plage de rêve ! Évitez de rester vers le port où il y a beaucoup de monde, il y a des coins bien plus tranquilles, notamment à l’extrémité nord.
  • Admirer le coucher de soleil sur le ponton de Playa Norte : le soleil se couche sur Cancun et le ciel se teinte de nuances violettes et orangées, un spectacle à couper le souffle !
  • Explorer l’île à vélo : faire le tour de l’île en une demi journée c’est tout à fait possible !  Vous pouvez louer des voiturettes de golf. Nous avons loué nos vélos en face du port pour 150 pesos par vélo. Ils demande une pièce d’identité en caution. Les routes sont praticables, ce n’est pas dangereux, des fois ça monte sévère, mais dans l’ensemble ça va :)
  • Visiter le phare et les ruines du temple d’Ixchel : à la pointe sud de l’île, il y a un magnifique lieu à découvrir avec un phare et les ruines du temps d’Ixchel, la déesse maya de l’eau. Vous verrez que ce côté de l’île ce ne sont que des rochers, la mer est déchaînée, c’est splendide !
  • Du shopping rue Hidalgo : c’est ici que j’ai trouvé mes sacs en paille colorés, il y a plein de jolies choses. J’avais envie de tout acheter, mais je me suis raisonnée !

Chiller à Playa Albatros

Pointe Sud de l’île

Déesse Ixchel

Comment se déplacer au Mexique ?

Si comme nous, vous souhaitez explorer la péninsule du Yucatan librement et créer votre itinéraire sur mesure, il y a deux possibilités :

En voiture (location)

Le top du top c’est bien sûr de louer une voiture, vous gagnerez un temps précieux et pourrez faire plusieurs excursions à la suite la même journée (Chichen Itza + Valladolid + un cenote par exemple). C’est donc l’idéal si vous êtes plusieurs et que vous n’avez pas beaucoup de temps sur place. Les autoroutes sont bien entretenues et c’est bien indiqué sur les panneaux, je l’ai déjà fait sans GPS pour vous dire. Attention cependant, il y a souvent des contrôles de police, et cela arrive qu’ils demandent de l’argent aux touristes pour passer… Je ne suis pas la première à le dire et l’avoir vécu, vous trouverez cette information dans de nombreux blogs de voyage. L’attitude à avoir est de rester calme, présenter les papiers du véhicule, si possible communiquer en espagnol c’est toujours mieux, en espérant qu’ils vous laissent repartir sans payer. Pour cette raison, et aussi car j’étais la seule à avoir le permis, qu’on a préféré opter pour les trajets en bus.

En bus

Sachez que voyager en bus n’est pas du tout compliqué au Mexique ! Le réseau ADO est très bien développé, le confort dans les bus est vraiment top (bien mieux que dans l’avion), et ce n’est pas cher du tout. Presque toutes les grandes villes sont desservies et il y a de nombreuses horaires. De plus c’est la compagnie la plus ponctuelle, je vous déconseille l’Oriente par exemple, qui a souvent du retard.

Pour avoir une idée des prix et durée des trajets en bus, voici notre itinéraire :

  • Aéroport de Cancun – Playa Del Carmen : 198 pesos (1h)
  • Playa Del Carmen – Tulum : 82 pesos (50 minutes)
  • Tulum – Coba : 90 pesos (1h)
  • Tulum – Valladolid : 99 pesos (1h40)
  • Tulum – Chichen Itza : 80 pesos (50 minutes)
  • Valladolid – Cancun : 238 pesos (2h30)

Les endroits à mettre sur ma “bucket list”

Enfin pour finir cet article, je ne pouvais vous parler des endroits que j’aurais tant aimé explorer. Des visites que je reporte à mon prochain voyage au Mexique.

  • Holbox : il parait que c’est “the new Tulum”, the place to be, un endroit paradisiaque hyper naturel, protégé, chill, etc… À faire avant que cela soit pris d’assaut par le tourisme de masse et ne subisse le même sort que Playa Del Carmen.
  • Rio Lagarto : une réserve naturelle avec des flamants rose et un lac… rose lui aussi !
  • Bacalar : la lagunes aux sept nuances de bleu, les plus belles eaux turquoises du Mexique, et peut être même au monde selon certains guides !

Voilà j’espère que mon article vous aura donné envie de visiter ce si beau pays qu’est le Mexique ! L’intégralité de mon voyage est ancrée dans ma storie à la une “Mexique” sur Instagram. N’hésitez pas si vous avez des questions, ou recommandations à me faire.

À bientôt ♥

Allez viens je t’emmène…

Photos made with my Olympus

2 Commentaires

    • melody
      Auteur
      16 mai 2019 / 11:59

      Merci ça fait plaisir à lire ! :)
      Bises XxX

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :